Ostara

Publié le par sarhane et séléane

Joyeuse Ostara à Tous

pui-mun-law-chat-et-jeune-fille.jpg

Profitez de la sève nouvelle.

Et une nouvelle aquarelle de Stéphanie Pui Mun Law.

Pour celles et ceux qui veulent lire les précédent articles sur le Sabbat : Ostara 1 et Ostara 2.


Adelfiquement, Les Sorcelleuses

Publié dans les sorcelleuses

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Johann 23/04/2008 21:01

Bonjour,
J'imagine aisement qu'aujourd'hui comme demain certaines limites resteront fragiles. cependant la sous-jacente, telle que je la conçois, se résume dans le fait de savoir les délimiter le plus justement possible - sinon de les repousser. En ceci, nos chemins mênent communement à une constante quête de vérité, sur soi, sur notre environnement. Par nature, on contribue tous à notre manière à accroître le champ du réel ; ironie, le territoire de la réalité s'accroît souvent grâce aux voies tracées par l'imaginaire... Si le scientifique la démontre par le calcul, le religieux la déduira de l'étude des écritures sacrées tout comme - je suppose - le sorcier par ses grimoires...Fort heureusement nous ne sommes pas de perpétuels scientifiques, religieux ...ou sorciers;  je ne me surprends donc pas à tendre ainsi vers une sorte de schizophrénie où j'userais volontiers des méthodes de chacuns pourvu que je sois conforté dans une idée plus juste de la vérité ; même si elle est déconcertante - j'oserais dire justement parce qu'elle est déconcertante!Tu as donc surement atteints un autre objectif : celui de m'interesser.
Au final, j'estime que tu possèdes probablement une perception supplémentaire qui te permet d'appréhender le monde réel - tangible comme intangible -  d'une meilleure façon que je ne pourrais le faire. Tout en figeant ce qui peut l'être, ceci en repousse d'autant la portée de ton imaginaire et de ta créativité. Et si les sorcières étaient toutes des artistes ??? ;)Johann

Johann 21/04/2008 00:08

Bonsoir, Peu de limite entre le rêve et l'étrange parfois; dans l'incertitude de l'intangible, vos articles éveillent un songe quant à lui bien réel. La tentation est belle de s'évader à voir la magie déborder de chaque lieu mais force est de constater que le quotidien nous rappelle vite à ses murs et à ses tumultes, comme si on avait trop tiré sur nos laisses. Pour ma part, un œil lorgnant au dehors, il me reste alors un goût amer et, souvent, l'aiguillon du stress d'un travail qui aurait dû être executé plus tôt... :$Qu'à cela ne tienne. Ma vie est une discrète évasion sans cesse rattrapée, que le vent chuchotant m'invite à recommencer sans cesse.  Par delà les murs, c'est sans doute à votre différence que ma magie ne rime pour moi qu'avec la féerie d'un rêve bienveillant, mais c'est aussi en vous lisant que j'ai le sentiment que -bonne ou mauvaise - vous parvenez à la toucher du doigt. Intriguant...Merci ;)

séléane 22/04/2008 16:30



Bonjour,
Merci à toi pour ces belles paroles.
Si nous t’avons fait rêver un de nos buts au moins est atteint.
Tout cela est en effet intriguant et paraît parfois bien déconcertant. Les limites sont toujours fragiles, entre rêve et réalité, entre science et magie… Et les tentations sont grandes.
Reste à trouver son équilibre, les pieds bien ancrés dans la terre et la tête dressée vers le ciel.
Séléane