Tarot doré de Klimt

Publié le par sarhane

Mon dernier craquage…

Je suis depuis longtemps fascinée par l’univers du peintre autrichien (comme beaucoup je pense, j’ai eu le « Baiser » puis « La Vierge » affichés dans ma chambre).

J’étais ensorcelée par ses femmes à la fois lointaines (Judith, Pallas Athenée, La Médecine) et sensuelles (La vierge, Danaé). Ses corps obéissent rarement aux exigences de l’esthétique pure : on voit là un ventre rond, un torse décharné, un visage creux ; mais cela ne les rend que plus beaux. Il y a quelques années, j’ai eu la chance d’aller à une exposition de ses croquis érotiques à Paris. Autant ses femmes en peintures sont intouchables et distantes, des déesses du haut de leur piedestal ou lovées dans un sommeil lointain et voluptueux ; autant ses croquis sont un débordement des sens. On y voit  se déployer multitudes de courbes, de mains, de bras, de corps nus ou drapés, dans des poses naturelles et évocatrices. Klimt célèbre le corps féminin et l’Eros. Plus tard, je me suis rendue à Vienne et j’ai pu enfin contempler de mes yeux ses peintures. Rien à voir avec les posters épinglés sur mes murs. Les teintes sont surprenantes, mouvantes, les dorures donnent vie aux décors et aux costumes ; alors même que beaucoup de ses personnages sont figés dans des attitudes classiques (même lorsque l’on considère le couple si tendre du « Baiser »). Ces fresques me dominaient de leurs dimensions impressionnantes, débordant de luxe et de volupté. J’étais émerveillée…

Mais revenons-en au tarot. Je trouve que Atanassov a très bien su apposer les reproductions du peintre et les différentes lames (il n’y a guère que le Mat -première carte illustrée ci dessus- qui m’ait un peu déçue, mais je suis très susceptible concernant cet arcane). Les dorures sont magnifiques (même si elles ne rendent rien en photo, désolée). Une chose intéressante : en me détachant du tarot de Marseille (qui me suit depuis quelques temps) pour m’intéresser à une autre interprétation (basée ici sur l’Art déco et l’œuvre de Klimt), je découvre ou plutôt associe en profondeur certaines significations. L’exemple le plus frappant fut le « Monde » (Arcane XXI) : Atanassov a choisi de mettre un nu de femme enceinte (L’Espoir I, ci contre). Et d’un coup, je me suis appropriée cet idée d’absolu, d’accomplissement. Cependant, je perds une quantité substantielle d’informations symboliques. Pour l’heure, je continuerai d’utiliser le Tarot de Marseille pour mon travail sur le symbolisme et pour les tirages ; Le Tarot de Klimt me permettra d’approfondir sur des aspects plus émotionnels et serviront de supportspour de futures méditations. Seul hic, le livret fourni est lacunaire, voire, je ne suis pas toujours d’accord avec les interprétations proposées, mais soit… Les cartes sont vraiment splendides.


Publié dans fond de besace

Commenter cet article

Séléane 20/07/2008 12:31

Waou!! Il me tarde de les voir en vrai!!!Biz à travers l'océanSéléane

sarhane 22/07/2008 04:42


bien sur Ma Sorcelleuse. Te connaissant, je pense que tu vas aimer ;)
Pleins de bisous