Introduction à la divination 1

Publié le par Séléane

Impossible de parler de divination sans mettre au clair ce qui, d'après moi en est la base :

La Toile

Nous pouvons donner à ce terme plusieurs significations suivant l’échelle à laquelle on se positionne (je leur donnerai des noms pour faciliter la suite de l’exposé) mais ce ne sont que des points de vue, des composantes. Je pense qu’il serait présomptueux de penser pouvoir percevoir le Toile dans son intégrité.

  • La toile universelle : c’est une matière unique et universelle qui compose l’univers. Elle compose et en même temps relie les êtres et les choses.
  • La toile individuelle : chaque vie et chaque chose a sa propre toile, unique. Et la toile désigne alors le dessin, le tissage qui fait que la matière prend forme.
  • La toile de vie : elle s’étend aussi dans la dimension temporelle, elle relie chaque chose et chaque être a ce qu’il a été et à tout ce qu’il va potentiellement devenir. On peut alors la visualiser comme une toile d’araignée faite de fils qui se croisent et s’entrecroisent. Tous les croisements créant des nœuds qui correspondent aux moment clefs de nos vie, moments où nous avons des choix à faire. Choix qui dépendent de causes intérieures (fils provenant de notre propre toile) mais aussi de causes extérieures ( toiles d’autres personnes qui viennent se mêler à la notre).

La divination :

C’est l’art de percevoir des morceaux de ces toiles.

Elle s’intéresse très souvent aux toiles de vie, cherchant à connaître l’avenir d’une personne. Cette représentation sous forme de toile de la vie fait que le futur est multiple. Plus on s'approche d'un nœud (carrefour) plus certains fils deviennent probables, forts. La divination sert à voir quel est le chemin le plus probable au moment où nous regardons. Ce moment ne dure qu’un instant, nous avons un instantané de quelque chose qui change en permanence. Et bien sûr le biais de cela est que ce que nous voyons créé des changements, influe sur les probabilités.

Elle peut s’intéresser à la toile individuelle pour cerner, connaître quelqu’un. Elle peut aussi s’intéresser à la toile de vie de cet objet (je vais utiliser ce terme pour faciliter le discours, il désignera un être ou une chose).

Elle peut enfin s’intéresser à la toile universelle.

S’il est difficile de regarder sa propre toile individuelle ou de vie car nous manquons de recul, d'objectivité, je pense qu’il est encore plus difficile de percevoir cette toile universelle pour la simple raison que nous y sommes impliqués mais aussi que le danger de créer des transformations est très dangereux.

Publié dans casse méninge

Commenter cet article