Les cycles : les jours

Publié le par sarhane

 

La magie repose en grande partie sur la compréhension de cycles et l’intégration de ceux ci à notre façon de vivre. J’ai pensé que s’y trouvait un reflet dans la succession des jours de la semaine :

Le Dimanche, à l’origine premier jour de la semaine, est dédié au Soleil, grand principe Masculin dans les croyances de nos contrées. C’est un jour de puissance, lié au supérieur.

Le Dieu Soleil ensemence la Déesse le Lune. L’astre nocturne règne sur la guérison, la purification, le calme. Ici se trouve le germe d’un nouveau commencement.

Sans volonté, sans force, rien ne croît ni ne progresse. Mars, Dieu de la guerre et du courage, apporte cette vitalité, permettant le passage d’une vie calme, aquatique, intra utérine, à l’expansion.

Le jour de Mercure est celui où se développe charisme, communication et apprentissage. La force brute se modèle et s’affine. La jeune existence est prête à interagir avec le Monde et continue de croître.

Le point culminant de l’être matériel, physique et social est le Jeudi. Jupiter règne sur la fortune et étend orgueilleusement son pouvoir.

Vendredi l’initie aux arts de l’amour et pourrait figurer un passage entre l’univers matériel dans lequel l’être s’est construit et le monde spirituel.

Une fois cette transition achevée et réussie, Samedi nous conduit à la mort. Saturne est un astre étrange, évoquant le temps, le commencement et à la fin. C’est la fin d’un cycle charnel et le commencement d’un cycle spirituel.

Et de nouveau revient Dimanche, où l’individu se fond dans le(s) principe(s) divin(s).

Le cycle de la semaine représenterait alors celui de la vie : naissance, croissance, évolution, mort.

Rem : si en France nous voyons le Soleil comme masculin et la Lune comme féminine, ce n'est pas une vue généralisée. Par exemple, en Allemagne, c'est l'inverse. Il n'en reste pas moins que la semaine commence sous l'égide successive de ces deux grands principes.

 

Publié dans casse méninge

Commenter cet article