Conception d'un rituel : 4. étapes d'un rituel simple

Publié le par sarhane

IV Le Rituel en lui-même, cas de rituels simples.

Je l’envisage en cercles emboîtés, un peu comme une poupée russe. Ici, je traite le cas d’un rituel simple en 1 seule phase.

  • La protection

A l’extérieur, premier à être lancé, la protection. Nous passons généralement par un Cercle Elémental, invoquant les 4 Gardiens. Le reste du travail sera accompli dans ce cercle. En fonction du rituel et de nos états d’inimitié du moment, celui-ci pourra être renforcé (opacification, invocation supplémentaire, coupure au temps et/ou à l’espace présent…).

  • La libération d’énergie

Elle est l’élément moteur du rituel, sans laquelle rien ne peut s’accomplir.

Si : - le rituel passe entièrement par de l’énergie personnelle : l’officiant débute par une phase de concentration de celle-ci.

- Le rituel passe par des énergies non personnalisées : les artéfacts (pierres, plantes, actes) doivent être mis en avant à ce moment là. Exemple : ingurgitation d’une mixture, placement d’une pierre, ouverture du pentacle, acte sexuel.

- Le rituel nécessite une invocation : l’entité sera invitée à ce moment là.

Il me semble préférable que cette étape maîtresse se conduise à ce moment là, mais elle peut accompagner la suite du rituel, ou encore le but peut s’énoncer avant.

  • L’énonciation du but

Claire et préparée, elle peut s’accompagner d’acte symbolique. Celui ci ne relève d’aucun code préétabli mais doit par contre revêtir une signification profonde pour l’opérateur.

L’énonciation du but est suivie de la réalisation en elle-même de l’action magique. Les énergies doivent être visualisées et dirigées. C’est par elles que nous tranchons, guérissons, projetons…Il ne faut pas se contenter de réciter ou de croire, il faut les sentir. Les changements de saveurs (textures, couleurs, odeurs, …et j’en passe) sont un bon indicatif de ce qui est en train de s’accomplir. De même que les réactions d’un chat ou d’un animal proche.

La notion de durée du sort peut elle-même faire partit du but énoncé.

  • Stabilisation

La simple libération directement dirigée n’est pas toujours suffisante. Il me semble qu’une fois l’acte accompli, il est nécessaire de prendre un temps pour voir, prévoir, sentir, se projeter, enfin ce que vous voudrez, les effets de l’actions magiques en réalisation. Ainsi, nous pourrions nous rendre compte de la stabilité effective du rituel.

Comment ??? Bonne question !!! j'envisage plusieurs possibilités :

- Visualiser et rééquilibrer les énergies (mais jamais par une énergie antonyme).

- Le lier à un élément déjà stable en soi, qui peu servir de pompe ou de source énergétique (çà c’est pour du long terme).

- Mettre un verrou, une échéance, un déclencheur, inclus dans le sort.

Nous pouvons simplement prendre un peu de temps pour réfléchir à ce qui vient de s’accomplir.

  • Remerciements

Remercier les éléments qui ont participés au rituel nous le rappelle. Une offrande pourra être déposée.

  • Fermeture du cercle protecteur
  • Petite fête

Enfin, noter tous les éléments qui paraîtront pertinents dans les jours qui suivront le rituel.

 Dans le cas de rituel complexe. Il faudra prendre en compte les interactions entre chacun des éléments nécessaires et établir une hiérarchie des buts et des moyens.

Publié dans casse méninge

Commenter cet article