De la divination 3 : l'Oracle

Publié le par séléane

C’est un outil très personnel, lié très fortement à la personne qui le possède.

La première chose à faire est donc de s’assurer que personne n’y a touché avant soi. Si c’est le cas il faut absolument le purifier.

La deuxième chose à faire est la charge. Certains vous dirons que c’est un acte magique complexe mais pour moi ce fut simple : je me contentais de la manipuler puis de l’utiliser et cela réussit. Je me suis liée très fortement à ce jeux et en ai assimilé très rapidement les symboles et leurs interprétations. Il faut dire que son auteur y a inséré des symboles de toutes origines mais universels ce qui aide beaucoup.

La troisième chose à faire est spécifique au tirage d’un Oracle : il ne faut laisser personne le toucher à part vous, la charge qui débute tout tirage doit donc se faire à travers vous. Plus simplement, vous devez mettre votre main émettrice entre le jeu et celle du consultant ainsi tout ce qu’il émet passe d’abord par vous, par votre filtre.

Cet Oracle m’a donc servi pendant plusieurs mois à faire ce que je nommerai de la " psycho-voyance ". C’est à dire qu’il me permettait d’exprimer ouvertement ce que me soufflait mon inconscient sur la question posée et sur la personne qui m’interrogeait.

Puis je me surpris parfois à y lire des choses que je ne pouvais rationnellement pas savoir… Je réalisai alors que, au delà de moi, les cartes avaient une existence… Mais celle-ci était limitée et surtout le jeu avait tendance à trop arrondir les angles, essayer de faire passer les choses le mieux possible, donner l’hypothèse la plus rose.

Certainement aussi que j’évoluais moi même et l’idée germa peu à peu dans ma tête d’acheter un tarot qui serait plus franc et indépendant.

Publié dans laboratoire

Commenter cet article