sensibilité à la magie

Publié le par sarhane

A propos de magie, on rétorque souvent que " seuls ceux qui y croient la voient ". Cette affirmation revient à nier l’existence de la magie et la classer dans les phénomènes infondés. Certaines personnes semblent en effet peu ou pas affectées par la magie, mais une autre explication est possible. Il faudrait envisager 3 axes : sensibilité, acceptation et croyance.

Tout d’abord, je pense qu’à l’origine nous ne sommes tous sensibles à la magie de la même façon et dans les même proportions. Ainsi quelqu’un de très sensible ressentira, jeune, les énergies des lieux, une forte empathie, ou encore des entités autour de lui, par exemple. Cette sensibilité est probablement bien plus répandue qu’on ne le croit et sous des formes extrêmement diverses. Paradoxalement, si ces premières expériences peuvent être initialement assez impressionnantes, elles s’atténuent avec le temps. On les met sur le dos de l’imagination des enfants, sur l’hypersensibilité… Il arrive alors que l’individu prenne une distance rationnelle par rapport à ces événements et que ses souvenirs s’embuent, jusqu’à perdre leur signification.
Ensuite nous passons au deuxième axe : acceptation/déni. Face à des événements a priori inexplicables, il est naturel de prendre peur, ce qui peut mener avec le temps, soit à l’intégration et à la curiosité, soit à la crainte et au rejet complet de ses facultés et du monde de la magie. Des personnes ayant vécues des expériences d’ordre magique très fortes pourront devenir les plus zélés détracteurs de la magie. Cette réaction est une façon de se protéger.
Pour les autres, cette sensibilité les rendra curieux et ouverts. S’ils viennent à entendre parler de magie, ils s’intéresseront naturellement au sujet et essayerons de creuser plus avant. Cette sensibilité peut s’accroître avec la pratique, ainsi quelqu’un qui ressent peu les énergies magiques peut en venir à les voir et s’en servir de manière appropriée.

Il en découle qu'une personne sensible à la magie s’y intéressera et la pratiquera plus naturellement. S’il lui arrive d’être prise au cœur de forces occultes ou de se trouver sur un lieux de pouvoir, elle le ressentira d’une façon ou d’une autre, ce qui la conduira logiquement à accepter l’existence de la magie.

Publié dans casse méninge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article