Une chapelle pas tout à fait catholique

Publié le par séléane

Il y a quelques mois, un dimanche ensoleillé je suis partie comme souvent à la chasse aux vieilles pierres. Ce jour là ma "proie" était un dolmen. Suivant les indications de mon livre de route ("Promenade mégalithique en Quercy" de Monique MAHENC),j'arrivai bientôt à l'entrée d'un chemin privé donnant accés bien sûr à une propriété privée. Vérifications faites sur ma carte IGN, le dolmen était inaccessible. Zut!!!

C'est alors que mes yeux se posèrent sur une double légende sur la carte : chapelle et grotte!?!? Intriguée, je fîs demi tour et me dirigeai vers ce lieu.

Je garai ma voiture et m'avançai sur le chemin pour découvrir une première croix portant le chiffre 1. J'étais sur la bonne route pour trouver le chapelle. Je montai un vrai chemin de croix :  étroit, caillouteux et à pic, jolonné de stations marquées par des croix. Le paysage était magnifique puisque à flan de falaise, dominant la vallée de la Dordogne.

Arrivée à la station 6, deux branches se présentaient à moi, je pris celle de droit par curiosité, sachant que le chemin de croix continuait de l'autre coté. Je ne fûs pas déçue : je trouvai plusieurs petites grottes très accueillantes. (Les grottes indiquées sur la carte?!)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après en avoir un peu profité, je revenai sur mes pas à la recherche de la chapelle : je continuai mon ascension.

Au alentours de la 10ème station, le chemin devint enfin plus plat et je trouvai ce que je pris pour les ruines de la chapelle :

 

Je continuai tout de même et arrivai à la vraie chapelle dans le rocher. Eh oui, la grotte et la chapelle n'étaient en fait qu'un seul et même lieu!

Lieu très agréable d'ailleurs.

D'après la pancarte à l'entrée, c'est un ancien lieu de culte à la déesse mère qui a ensuite été christianisé.

On  entre par une grande ouverture surplombée par une cloche. Après avoir passé un coude, on se retrouve dans l'obscurité presque totale. On resssent alors une impression maternelle et douce. Les yeux s'habituent un peu au bout d'un moment mais le mieux est tout de même de prévoir une torche ou une chandelle. On découvre alors une très jolie chapelle blottie dans la grotte : des petits bancs en bois font face à une vierge à l'enfant. Autour d'elle beaucoup d'offrandes : poèmes, fleurs et autres.

Très chrétien me direz-vous mais cela n'est en aucun cas oppressant, on ressent avant tout une douce présence féminine et protectrice. Comme quoi il est difficile d transformer vraiment un lieu païen ;-)

Publié dans maraudages

Commenter cet article

Séléane 19/03/2007 18:04

Ben c'est assez vague : ils l'appellent Matrona (déesse mère).
Bizz Séléane

sarhane 19/03/2007 10:18

ma mémoire flanche, elle n'était pas dédiée à Epona à l'origine? (je ne me souvient plus de ce qu'il y avait sur la plaque).BizSar