3 mondes

Publié le par sarhane

J’ai écrit ce texte il y a plus d’un an et je me disais qu’il compléterait peut être l’article de ma Soeurcelleuse (Petite introduction du néochamanisme, du 28 Mars) :

Certains néo chamanes reprennent l’organisation du monde magique selon 3 plans de vision : le monde d’en bas, celui du milieu et celui d’en haut. Pour aller vite et exprimer ce que j’en ai grossièrement comprit, le monde d’en bas est considéré comme un monde intérieur, assez brut et proche de la nature. Le monde du milieu est la superposition magique du monde physique présent. Enfin, le monde d’en haut est une phase très spirituelle. C’est à partir de cette base assez simple que je construis la réflexion suivante à propos de ces 3 mondes… ou plans… ou quelques soit le nom donné. Le texte suivant n’est que mon interprétation personnelle.

Le monde d’en bas est accessible à quelqu’un d’exercé à la médiation. Le cheminement pour y arriver est une mise en méditation stable, relâchement puis une " descente ". Il est conseillé au début de visualiser un endroit naturel. Ce pourra être une forêt, une prairie, la pente d’un volcan… aussi variables qu’il y a d’individu. A partir de là, il faut chercher un trou pour s’y glisser, comme dans un ombilic. A quoi ressemble le monde d’en bas ? Comme pour toute pratique de voyage et/ou de méditation, je pense que le reflet observé et/ou le point de chute est particulier à chacun. Après, quelques généralités ressortent. Ce sont des lieux naturels : forêts, grottes, fonds marins… On y croise des entités qui revêtent souvent l’apparence d’animaux. Les néo chamanes les nomment " animaux - guides ". Ceux-ci ont souvent un message à délivrer. Quelle est l’essence du monde d’en bas ? Dans un premier temps, je pensais qu’il s’agissait d’un monde psychologique, interne, personnel, un peu comme notre sanctuaire. Quelques éléments m’ont progressivement amenée à changer d’avis. Le premier est qu’il est possible de croiser d’autres personnes, sans affronter de barrières. J’en déduis donc qu’une expérience dans le monde d’en bas peut être partagée sans empiéter sur un territoire individuel. Y émergent des symboles et des messages souvent à caractères initiatiques, qui remontent aux âges profonds, ou les croyances des hommes s’attachaient principalement à des archétypes bruts de la Nature. Peut être remontons nous dans notre " cerveau " mégalithique… une forme d’instinct magique… enfoui… une pratique absorbée par notre être civilisé ??? Si aborder le monde d’en bas devient une pratique aisée, pouvoir s’y fondre revient à remonter dans les âges jusqu’aux bornes du langage, lors des premiers attachements spirituels entre l’homme et la Nature. Cette expérience est rarement poussée jusqu’à ce point, nos filtres intellectuels réagissent violemment! Il n’en reste pas moins que c’est un excellent endroit pour ré apprivoiser ses instincts et accueillir des messages souvent inattendus.

Le monde du milieu ! Les idées suivantes sont spéculatives. Je rapprocherais l'accesion au monde du milieu à l’expérience de vision brute de la magie. J’ai pu, par le passé, les frôler. Voir les énergies (naturelles, humaines, …), les auras … peut rentrer dans ce cadre assez large. Ces énergies magiques se surimpriment au monde physique. Si tel est le cas, je me désole de ne pas en avoir appris davantage sur cette dimension, surtout au niveau technique.

Le monde d’en haut est plus nébuleux encore. Il est décrit comme un lieu de lumière et baignant d’une énergie incroyable. Les entités qui s’y trouvent sont difficiles à décrire : leur apparence est généralement plus floue et changeante. Elles sont difficiles à atteindre et encore plus à comprendre. Alors que le monde d’en bas est accessible aux méditants, le monde du milieu aux praticiens efficaces (ce qui me demande beaucoup de concentration), il m’a été difficile d’atteindre le monde d’en haut et encore plus d’y rester. En tout cas, cette lumière me brûle les yeux, j’y suis ballottée comme un fétus de paille et la plupart du temps j’atterri sur les fesses! Mais d’autres personnes semblent en connexion avec ce monde et les esprits qui l’habitent, et en reçoivent des messages de type opératif.

Publié dans casse méninge

Commenter cet article