Beltaine

Publié le par séléane

Beltane est une célébration importante de la Wicca, il s'agit d'un sabbat majeur (le second derrière Samhain) pour honorer la vie, l’amour, la croissance, la fertilité et la sexualité. Le 1er mai est donc une fête (traditionnellement un moment propice pour les unions amoureuses et les Handfasting).

Dès la veille, on célèbre les fées et des elfes on les covens célèbrent le renouveau de la nature. Si Samhain est la considération de la mort et des esprits, Beltane en est l'opposé, ancré dans une nature renouvelée et très liée à ses expressions concrètes (arbres, fleurs...). Si vous le pouvez passez Beltane dehors, en communion avec la terre et le ciel pour recharger votre énergie en la puisant dans un environnement sain et puissant.

Ethymologie :

Le nom Beltane viendrait du Dieu solaire Bel, Belen ou Belenos (représenté par un corbeau) vénéré par les gaulois, en Autriche et dans le Nord de l’Italie.

Mais il peut venir aussi de Bel qui signifie brillant. Tane quant à lui est une forme de Tene : Feu en vieux celtique. L’ensemble pourrait vouloir dire aussi Bil Tene : Feu favorable, d’après Mara Freeman.

Tradition :

Beltane, appelée aussi en Allemagne la nuit de Walpurgis, était probablement célébrée lors de la pleine lune de mai. C'était la fête du feu. Les Celtes la dédiaient à leur dieu Bel, et les Gaulois à leur dieu Belenos. Le feu symbolisait à la fois la chaleur du soleil de l'été qui va bientôt revenir, mais aussi la fertilité. Car à cette époque de l'année la nature grouille de vie : les plantes poussent à vue d'œil, les fleurs fabriquent du pollen, les abeilles butinent un peu partout, et les animaux se reproduisent.

Dans les temps anciens, les Druides allumaient à Beltane des feux sur les collines pour "attirer" le soleil par effet de mimétisme. Une autre coutume consistait à faire passer les troupeaux entre deux feux, dans lesquels brûlaient si possible des branches de chêne. Le bétail était alors protégé des épidémies jusqu'à l'année suivante, et on pouvait l'emmener paître dans les prés.

Plus tard, ce sont les gens eux-mêmes qui se sont mis à danser autour de ces feux, puis autour de mâts décorés de rubans et de fleurs dressés sur la place du village (maypoles), puis encore à sauter le plus haut possible au-dessus des flammes. On raconte que la hauteur de leurs sauts leur indiquait la hauteur des prochaines récoltes. Par mimétisme avec les animaux, ce jour là toutes les inhibitions tombaient. Dans certaines régions, les gens se roulaient dans des buissons d'aubépine, laissant des lambeaux de leurs vêtements accrochés aux épines. Les festivités se terminaient souvent en bacchanales dans les champs, sous le ciel étoilé.

Deux des symboles liés à Beltane étaient le lait et le miel. En effet, l'élaboration par la nature de produits aussi sophistiqués (et aussi bons...) leur conférait un petit quelque-chose de magique qui les rattachaient à cette fête de la vie.

Beltane est aussi appelée fête du Premier mai. Ce dernier nom provient particulièrement des villages d'Angleterre. Jadis, les arbres de mai, symbole phallique par excellence, étaient au centre des célébrations rituelles. Plusieurs se levaient à l'aube pour cueillir des fleurs, des rameaux verts dans les champs et les jardins, les utilisant pour se parer ou pour décorer l'arbre de mai et leur demeure.
Les fleurs et la verdure représentent la Déesse, tendis que l'arbre de mai représente le Dieu. Beltane signifie le retour de la vitalité, de la passion et des espoirs réalisés.

Sources des images : http://adragail.over-blog.com/ et http://www.amitadragonspell.com/

Publié dans casse méninge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article