deuxième conférence : la Wicca (deuxième partie)

Publié le par sarhane

Le texte étant très long, je l'ai scindé en 2. Je conseille donc au lecteur de commencer par : "deuxième conférence : la Wicca (première partie).

G. Garner a créer la Wicca il y a une cinquantaine d’année. Le " book of shadows " est un texte très utilisé, mais ironiquement nous n’avons pas besoin de lui si nous observons la Nature. Ce livre montre simplement une façon de concevoir le lien avec les anciens mythes et le rêve. De nombreux païens créent leur rite au delà de ce qu’à pu écrire ou transmettre Gardner, puisant dans leur propres sources d’inspiration.

 

Les anciennes coutumes sont également des sources d’inspiration, mais nous devons prendre garde à ne pas tomber dans l’aveuglement. Beaucoup d’entre elles ont été récupérées, christianisées et appliquées totalement de travers. Beaucoup de représentations des esprits de la terre, du Green Man se retrouvent dans les églises et les chapelles d’Angleterre ou d’Irlande sans que les croyants qui y prient n’en comprennent le sens profondément lié à la Nature. Pourtant, certaines traditions se perpétuent sous le vernis du christianisme, en particulier dans les milieux ruraux, mais elles ont perdues leur lien direct et mystérieux avec les anciens cultes.

Dans la tradition wiccane, le prêtre et/ou la prêtresse a pour rôle de souder la communauté, de jouer le lien et de perpétuer les rites communs. Les traditions sorcières sont souvent plus solitaires et personnelles.

De nos jour, nous vivons souvent en milieu urbain, ce qui peut paraître difficile à de nombreux païens, qui se sentent lier à la Nature. Pourtant, il existe des communautés wiccanes urbaines et des esprits de la ville, comme des esprits de la Nature. Ces phénomènes sont connus depuis longtemps en Hollande, dans des hopitaux, des églises, des lieux existant depuis longtemps et souvent ayant un aspect curatif. Certains parlent d’Anges, mais nous pourrions envisagés qu’il s’agit de ces "esprits de la ville". D’autres lieux, comme les bains, les puits (de manières générale tous les lieux liés à l’eau) sont eux aussi des sanctuaires sacrés en milieu urbain.

Le premier aspect de la Wicca est religieux. Le second est magique. Nous retrouvons la loi naturelle et la loi occulte (qui mène à l’interaction avec le cosmos). L’externalisation du bien et du mal opérée par le christianisme nous a déresponsabilisé de nos actes. Au contraire, nous cherchons à comprendre et à assumer nos actes. La loi de la polarité (bien/mal, nord/sud, …) nous apprend à chercher comment doit se maintenir la balance. Mais polarité n’est pas dualisme : chercher l’harmonie et pas forcément l’équilibre. Enfin, dans le travail magique, il existe une ligne de conduite, une règle d’or : " si tu ne fais de mal à personne, fais ce que veux ". Mais ceci reste une directive et non une loi, qui nous met face à nos responsabilités personnelles. De plus, nous devons garder en tête que nous pouvons aider, mais pas faire à la place de quelqu’un. Enfin, il existe de nombreuses Déesses. Cet aspect peut parfois surprendre. Pourquoi adorer Kali qui est si violente ? Parce qu’elle représente un aspect important : pouvoir se défendre pour survivre. Ce qui nous ramène une fois encore à la notion de responsabilité. Nous rentrons en connexion avec l’esprit d’un lieu parce que celui ci nous appelle. Il peut arriver que pour préserver celui ci, nous soyons dans l’obligation d’user d’une violence nécessaire. Tout n’est donc pas blanc ou noir.

Morgana conclut : " la Wicca est l’expression de soi ".

images... et oui encore Stéphanie Pui Mun Law (je suis une grande fan)

Publié dans casse méninge

Commenter cet article

sarhane 07/06/2007 10:06

Merci beaucoup Dorian,c'est agréable d'avoir un retour positif sur ses retranscriptions.A bientôtSar

dorian 19/05/2007 16:22

Très bonnes transcriptions des conférences du colloque de la PFI.
J'ai aussi parcouru le blog dans son entier et il est vraiment très intéressant. De très bonnes idées et réflexions.
Félicitation pour vos travaux.
Amicalement,
Dorian