Brocéliande

Publié le par sarhane

Il existe certains paysages pour lesquels nous ressentons une sorte de coup de cœur, de connexion. C’est souvent le cas pour ceux de notre enfance. Ainsi, je garde toujours en moi les étendues de forêts du Lot et les causses caillouteux du Quercy. Mais il arrive que nous « rencontrions » plus tard des sites qui engendrent aussi ce type de sentiments, sans pour autant que nous y attachions des souvenirs d’enfance. Ce fut le cas pour moi quand je découvrais l’arrière pays ariégeois et quand je me rendis dans la splendide forêt de Paimpont, plus connu sous le nom de Brocéliande, il y a de çà 3 ans. J’ai eut le plaisir de m’y rendre de nouveau pour Beltaine et de visiter certains sites connus. C’est l’occasion de faire une petite revue de ces lieux de féerie, dont les poètes du Moyen Age louaient la beauté : «  Broceliant, dont Bretons vont souvent fablant, Une forest mult lunge et lée, ki en Bretaigne est mult loée… » (Brocéliande dont les bretons font souvent le sujet de leurs contes, une forêt longue et large, qui en Bretagne fait l’objet de bien des louanges)


Publié dans maraudages

Commenter cet article

Séléane 09/05/2007 21:54

A croire qu'il existe vraiment un inconscient collectif qui fait de ces forêts celles de notre enfance...
Merci pour ce voyage!
Séléane