La fontaine de Barenton

Publié le par sarhane


Le chemin est beau et un peu tortueux jusqu’à la fontaine de Barenton ; difficile de la trouver sans le petit plan de randonnée du syndicat d’initiative. Mais la balade et le site valent le détour.

 

La fontaine de Barenton est le carrefour de légendes et de faits historiques. La fontaine aurait le pouvoir d’attirer la pluie. Les Seigneurs de Gaël-Monfort, résidant à Comper, dépositaires de cette tradition, versaient de l’eau sur le perron de la fontaine, appelé perron de Merlin. D’après Bellamy, « le clergé de Condorcet allait processionnellement avec croix et bannière jusqu’à la fontaine de Bellanton », pour faire tomber la pluie. L’été 1835 vit la dernière de ces processions. Bellamy et Hersart de La Villemarqué ont rapporté qu’aussitôt des nuages se seraient formés et un violent orage aurait éclaté.

Bien avant cela, les Druides y fondèrent un « hospice des Druides », remplacé ensuite par le « couvent des moinets ». Ces eaux miraculeuses furent utilisées à des fins curatives : pour rendre vigoureux les enfants chétifs et souffreteux ou soigner la rage. D’après le « Guide de la Bretagne mystérieuse », des mesures ont montrés que cette eau est de température égale toute l’année, d’une riche teneur en acide carbonique et qu’elle dégage de l’azote pur. Toutefois pour la médecine moderne, ces caractéristiques ne lui confèrerent pas pour autant de propriétés thérapeutiques.  

La fontaine fut célébrée par maints écrivains et poètes. « O bois d’enchantement, vallon, source féconde, où se sont abreuvés tous les bardes du monde » (Brizeux). Dans le cycle arthurien, Kynon narre à Owein comment lors qu'il versa un peu d'eau sur le perron de la fontaine, un orage extraordinaire éclata. Le chevalier Owein partit ensuite à la recherche de la source miraculeuse et y accomplit le même miracle, avant d'être chargé par le chevalier noir, gardien de la fontaine. C’est peut être là que Merlin rencontra pour la première fois Viviane et en tomba éperdument amoureux.

A la base de ces croyances, les chapelets de bulles qui s’élèvent spontanément et régulièrement de la Fontaine de Barenton. C’est un endroit où il fait bon se ressourcer, méditer en face de la fontaine et écouter le bruissement de l’eau. 


Publié dans maraudages

Commenter cet article