Solstice d'été 1

Publié le par séléane

Le Solstice d'Eté, également appelé " Litha ", se produit le ou aux alentours du 21 juin. C'est le jour le plus long de l'année, et la nuit la plus courte (en opposition exacte avec Yule) ; le soleil atteint son apogée, et va commencer à décroître. La lumière va progressivement se faire moins présente. Ce sabbat célèbre la vie, la lumière, le soleil et l'abondance. Le Dieu a atteint la plénitude de sa force, il est désormais le Seigneur aux Bois, régnant sur les forêts.

Assimilée dans quelques traditions à Beltane, ce sabbat est l'objet de rituels qui ont beaucoup de points communs avec la fête de mai (Beltane veut dire mai en Gaélique).

Historique

Aerra Litha était le terme qu'utilisaient les anglo-saxons pour décrire la période précédant le Solstice de l'été. Ce terme se traduit littéralement comme suit: avant le Solstice de l'été. D'où le nom Litha à été attribué à ce sabbat. Par compte, c'est la déesse romaine Juno qui a donné son nom au mois de juin.

Les Chrétiens ont tenté de se réapproprier cette fête en en faisant la commémoration de la naissance de Saint Jean le Baptiste. Etant donné que la plupart des saint sont référencés au calendrier d'après leur date de mort, il est intéressant de constater que Saint Jean le Baptiste est le seul et l'unique a y être référencé par sa date de naissance. Tout comme Jésus, dont la date de naissance a été déplacée d'avril vers décembre, au Solstice d'Hiver, fête de la venue au monde des Dieux solaires... Un roi chêne et un roi houx version chrétienne ? Allez savoir... Le plus drôle est qu'on croise parfois des images chrétiennes de Saint Jean Baptiste en vêtements rustiques, quelquefois avec des cornes ou des sabots aux pieds !!!

Tradition

Les Déesses de la Mer sont particulièrement honorée à cette période de l'année : Aphrodite ( panthéon Grec ), Yemoya ( panthéon Vaudou ). Certains préconisent de jeter à la mer ou dans un cours d'eau un vieux bijou cassé, ou que vous ne portez plus, une boucle dont vous avez égaré la jumelle, etc... Par cet acte, vous éviterez de perdre des bijoux auxquels vous tenez à cause d'une déesse marine jalouse lors de vos prochaines visites en bord de mer !

On allume de grands feux de joie (brûler du chêne), on danse et on fait passer les troupeaux de bétail entre deux feux pour favoriser la fertilité des animaux. On peut faire sécher les herbes au-dessus du feu. Ces feux représentent le soleil, l'amour, la purification, la santé et la fertilité. La fête dure du coucher au lever du soleil.

La tradition veut que l'on saute par-dessus le feu seul ou main dans la main avec celui ou celle qu'on aime.

Litha était aussi l'occasion de montrer sa force et son adresse lors de jeux auxquels participaient tous les hommes du village, voire des villages voisins. On décorait sa porte d'entrée avec des branches de bouleau, du fenouil, du lilas blanc et de l'orpin. On accrochait des lanternes ou des torches un peu partout dans les rues. Toute cette lumière avait pour but d'éloigner les mauvais esprits qui n'avaient pas leur place à cette fête de la joie.

Dans les temps anciens les Druides cueillaient du Gui, car à cette période de l'année, il n'avait pas encore de baie et était donc considéré comme une amulette de protection. On détruisait en ce même jour les anciennes amulettes qui avaient perdu leur efficacité en les jetant dans les feux sacrés. On répandait ensuite les cendres sur la terre.

Les femmes marchaient nues dans leur jardin pour leur assurer fertilité.

Plusieurs superstitions entourent cette journée :

~ Ce dont on rêve en cette nuit se réalisera dans l’année en cours.

~ Il est malchanceux d’entendre un coucou dès le réveil.

~ Cueillir des fleurs au lever du soleil apporte l’amour dans l’année.

~ Voir un papillon blanc butiner sur des fleurs, à son réveil, annonce la prospérité pour l’année.

C’est un jour formidable pour les amoureux et leur fertilité !!!!!!

Publié dans casse méninge

Commenter cet article