Apprivoiser un jardin

Publié le par séléane

 

Depuis maintenant 2 ans et demi, je suis l'heureuse "maîtresse" d'un petit jardin. Il est attaché à la maison que je loue. J’en suis donc devenue locataire assez facilement. Mais l’apprivoiser a été une toute autre paire de manche. Oui, oui, je dis bien apprivoiser. Comme pour un petit animal, il faut en découvrir l’aspect et le caractère : est-il argileux ? sablonneux ? caillouteux ? humide ou sec ? a-t-il déjà connu la main de l’homme ?…

Le mien est un jardin du causse, il est fait d’une terre très argileuse et caillouteuse et donc lourde, difficile à travailler. Il avait déjà connu la main de l’homme : il était déjà entouré sur un côté d’une haie de lauriers ; sur un autre d’une haie hétéroclite : elle débute par un buddleia - arbre aux papillons aux fleurs d’un mauve profond, elle continue avec de petits arbustes touffus aux petites fleurs jaunes et roses et deux sumacs de Virginie (vous savez ces arbres qui font des gros cônes rouges et envahissent partout) et se finit par un rosier et enfin le troisième côté est constitué de lavandes (dont je vous ai déjà parlé) et de framboisiers.

Un parterre devant la maison servait déjà de petit jardin aromatique : thym, laurier, romarin et ciboulette.

Quelques fleurs avaient aussi été semées ou plantées ça et là et c’est un vrai jeu de devinette et de cache-cache que de les découvrir au fil des saisons.

Il ne manquait donc que le jardin potager et quelques autres plantes aromatiques.

Le premier travail a été de retourner la terre (en évitant les tuyaux d’évacuation…) avec un motoculteur. J’ai bien essayé sans moteur mais l’argile est vraiment trop lourde.

Le deuxième travail a consisté à enlever les touffes d'herbe et le maximum de cailloux :-S

Pour mon plaisir, j’ai utilisé les plus grosse pierres pour délimiter un deuxième petit jardin aromatique circulaire.

Ensuite j’ai pu commencer à semer ou planter.

Et là j’ai commencé à essayer d’apprivoiser et faire cohabiter les légumes, et autres plantes. Encore toute une histoire dont je vais vous raconter quelques épisodes mois après mois.

été 2006 (depuis le potager s'est agrandi et un petit jardin aromatique est né)

 

Publié dans jardins apprivoisés

Commenter cet article